Informations

Le temps qui passe

Poèmes des élèves de 5ème 1 du Collège Pablo Picasso à Eragny sur Oise

Membres : 19
Activité la plus récente : 19 juin 2012

Merci à tous mes élèves de s'être inscrits. Si vous voulez ajoutez un poème ou un texte hors de ce groupe, publiez-le dans votre "blogue" en cliquant sur "ajouter"!

Forum de discussion

Ce groupe n'a pas encore de discussions.

Mur de commentaires

Commentaire de Zakarya lebachiche le 8 mars 2012 à 16:36

 

L’été mérité

Moi qui aime l’été

Avec un ciel bleuté

L’été et son activité

Dormir sous les étoiles

Qui filent et qui brillent

Sauf que c’est un rêve d’été

Mais moi dans ma cité

Je vois les grands se faire remarquer

Et les personnes qui jouent au tiercé

L’été pleurait

Les mères en avais des nausées

Trop de personnes ont été tuées

Voici l’image de ma cité

Zakarya L. ( 501 )

Commentaire de romain b le 8 mars 2012 à 16:42

Arrivée du printemps

voici le moment que nous attendons

voici venu le temps des bourgeons

j’aime regarder toutes ces jolies fleurs

s’épanouirent sur un fond de chaleur

au mois de mars arrive le printemps

ou les personnes son content de voir

la rosée du matin

s’épanouirent dans nos jardins

qui s’élève et partage sa joie

et cela nous donne envie de rigoler,

de s’amuser et de jouer

dans un monde paysager .

ROMAIN B. 5eme

Commentaire de louisl le 8 mars 2012 à 16:44

HIVER ET ÉTÉ.

Dans l’année,chaque saison
A son effet sur une maison
Mais qu’il soit hiver ou été
Le ciel reste bleuté.

L’été,saison des bagages,
Que l’on prépare pour un beau voyage,
C’est aussi la fin des peaux pâles,
Où l’on se brûle avec du métal.

Et l’hiver,saison du froid ,
Où tu as froid à chaque fois
Que tu sors sous la neige
Avec sous ton manteau ta peau toute beige.

Quand au printemps et à l’automne
Certains jours sont tristements monotones,
Mais si l’hiver et l’été te manquent horriblement
Tu les reverras dans peu de temps.
LOUIS L.
5eme

Commentaire de damienm le 8 mars 2012 à 16:47

                           le temps

L'horloge n'est que signe de desespoir

l'aiguille qui tourne nous rapproche de l'heure noire

certains se dépêches de gagner du temps

alors qu'il ne font que s'approcher du fatidique moment

Commentaire de damienm le 8 mars 2012 à 16:48

Commentaire de louisl le 8 mars 2012 à 16:52

HIVER ET ÉTÉ.

Dans l’année,chaque saison
A son effet sur une maison
Mais qu’il soit hiver ou été
Le ciel reste bleuté.

L’été,saison des bagages,
Que l’on prépare pour un beau voyage,
C’est aussi la fin des peaux pâles,
Où l’on se brûle avec du métal.

Et l’hiver,saison du froid ,
Où tu as froid à chaque fois
Que tu sors sous la neige
Avec sous ton manteau ta peau toute beige.

Quand au printemps et à l’automne
Certains jours sont tristement monotones,
Mais si l’hiver et l’été te manquent horriblement
Tu les reverras dans peu de temps.
LOUIS L.
5eme

Commentaire de vincent S le 8 mars 2012 à 16:54

                              HIVER

Pendant l'hiver,

Toque le pivert

Dans l'arbre creux,

Sous le ciel nuageux

Dans les montagnes,

Au-dessus des campagnes

Le brouillard stagne

Quel charme!

Commentaire de solangec le 8 mars 2012 à 16:57

La mort viendra

La mort viendra ,
Elle se posera sur toi
L'obscurité t'envahira ,
Et cadavre tu seras .

Elle commettra un délit ,
En t'enlevant ta vie ,
Ainsi tu verras tes années s'écouler
Comme si on te les avaient supprimées .

Lorsque tu seras à la frontière ,
Elle t'attendra à bras ouverts
Et tu tomberas dans mon cimetière .*

Tu vas quitter tes proches ,
Des larmes couleront
Sur leurs visages plein d'émotion .

Solange C.  5°

Commentaire de karal le 8 mars 2012 à 16:58

Absence

Ce vide quand tu n’es pas là,

Quand tu es loin de moi,

Me brûle à chaque fois.

A chacun de tes pas,

Résonne au fond de moi,

Tous l’amour que j’ai pour toi.

Cette brûlure que tu ne vois,

Restera toujours là,

Quelque part en moi.

Cette blessure guérira,

Peut- être avec les mois,

Comme si j’étais avec toi.

Commentaire de damienm le 8 mars 2012 à 16:58

      

Le temps

L’horloge n’est que signe de désespoir

l’aiguille qui tourne nous rapproche de l’heure noire

certains se dépêches pour gagner du temps

alors qu’il ne font que s’approcher du fatidique moment

Combien de fois on aurait voulut arrêter le temps

arrêter le temps pour rester encore un moment

juste le temps d’un au revoir

ou de montrer son désespoir

On ne peut pas fuir

l’horloge n’attend que l’heure où l’on va mourir

si le temps est la mer bleue

pour chaque homme elle se vide peu à peu

Si le temps on ne peut pas le fuir

certains à la guerre ne font que le raccourcir

le temps est une fleur

que l’on nourrit de nos pleures

L’horloge nous accueille à bras ouverts

Tous le monde sais qu’après l’horloge nous attend son père ou sa mère

le temps ne peut que nous déplaire

le temps, lui, est amer

Mais dans ce ce monde où règne la brutalité

Le temps est un allié

un allié qui nous dit quand la guerre doit s’achever

et laisser place à la paix

Damien M. 5°1

                                  

Commenter

Vous devez être membre de Le temps qui passe pour ajouter des commentaires !

 

Membres (19)

 
 
 

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Afficher tout